New Year is coming….

•31 décembre 2021 • 2 commentaires

Accompagnée par cette magnifique voix, je vous souhaite le meilleur pour l’année nouvelle !

Que tout ce que votre coeur désire puisse se réaliser !

Christmas Time

•24 décembre 2021 • 2 commentaires
CARTES ANCIENNES.ENFANTS DE NOEL | Cartes de noël vintage, Images noêl  vintages, Illustration noel

A tous… bon réveillon et joyeuses fêtes !

Coup de coeur

•8 décembre 2021 • Laisser un commentaire

… musical….

Belle soirée….

Mignon….

•4 décembre 2021 • Laisser un commentaire

Bonne journée….

Coup de gueule !

•26 novembre 2021 • Un commentaire

BLACK FRIDAY…

Black Friday 2021 > Tout savoir pour profiter des bons plans dénichés par  AVCesar.com

Vous n’en avez pas marre vous de ces incitations aux achats à tout prix ????

Ces incitations à se précipiter dans les endroits commerciaux, rues ou centres, où la proximité est au maximum, en cette période de Covid… !

Après la Cop26 de Glasgow… n’est-ce pas choquant ? La surconsommation va-t-elle améliorer quoi que ce soit ????

Ensuite la Cyber Week… ben voyons… commandons en masse en Chine ou ailleurs… cela va diminuer la circulation des avions, des camionnettes de livraison etc….

Bref…

Heureusement, la contestation est en marche !

Depuis 2017, l’opposition au Black Friday s’organise pour lutter contre la surconsommation. Certaines entreprises avec une démarche éthique refusent d’y participer. Des associations écologistes soutiennent ce mouvement en formant un collectif appelé Green Friday29,30,14,31.

En 2017, le réseau de recyclage Envie lance lors du Black Friday des animations portes ouvertes dans ses ateliers pour « sensibiliser les Français aux alternatives responsables », parvenant à « se faire entendre face à la frénésie d’achat du Black Friday venu des États-Unis »11,14. La même année, l’organisation Greenpeace organise la campagne « Faites quelque chose », avec plus de 273 événements dans 38 pays, invitant à « ne rien acheter » lors du Black Friday. L’organisation privilégie des ateliers et des conférences sur le recyclage, la réparation et l’auto-production de biens par les particuliers (Do it yourself)11,14. La CAMIF prend elle aussi une position radicale en fermant son site de vente en ligne ce jour-là32. L’enseigne explique que le Black Friday représente l’inverse des valeurs qu’elle prône. L’opération est depuis répétée chaque année et a reçu le soutien du collectif #NousSommesDemain.

La contestation du Black Friday prend de l’ampleur en 2019 avec une convergence des mouvements ANV-COP21ATTACExtinction Rebellion et Youth for Climate, comprenant des blocages, notamment de dépôts Amazon33. 600 marques françaises suivent la campagne « Make Black Friday green again », un mouvement collectif à l’initiative de l’entreprise Faguo qui s’oppose à la surconsommation et à la surproduction34,35,36. Emery Camillat, président de la CAMIF, dénonce un « matraquage publicitaire consistant à débrancher le cerveau des gens pour leur faire acheter plus »37. Des actions de blocage de centres commerciaux et de dépôts de commerce en ligne dans plusieurs pays de l’OCDE s’accompagnent du slogan « Block Friday »38. (source Wikipedia)

Alors oui…. BLOCK FRIDAY !!!

Architecture

•17 novembre 2021 • Laisser un commentaire

Une bonne idée et surtout beau résultat !!!

A voir, j’aime beaucoup ces assemblages et les résultats sont variés !

De tous styles, il y en a pour tous les goûts…

Petite Maison 4 Container ➲ Option économique pour un séjour confortable •  333+ Images • [ArtFacade]
Une maison container autonome perchée sur une colline | Build Green
Rennes: La maison container, B3 Ecodesign y croit dur comme fer

Automne…

•16 novembre 2021 • 2 commentaires

Ma saison préférée… 🍁

Beau comme un camion… bis

•12 juin 2021 • Laisser un commentaire

Pourquoi l’Inde est-elle le paradis des décorateurs de camion ?

Pourquoi l’Inde est-elle le paradis des décorateurs de camion ?

Le pays compte plus de 8,5 millions de poids-lourds répartis sur 87 autoroutes, soit autant d’œuvres d’art roulantes qui font du réseau un véritable musée roulant.

En Inde, les routes sont parmi les plus dangereuses au monde, mais ce sont aussi celles qui sont les mieux décorées. Contrairement à la France et ses obscures œuvres d’art d’autoroutes, ici ce sont les chauffeurs qui sont en charge de la décoration. Ils peignent leur véhicule de mille et une couleurs avec des tonalités vives pour rendre les routes plus sûres et ainsi exprimer leur personnalité. 

L’art rédempteur. Lorsque l’on passe plus de la moitié de sa vie dans un camion, son engin devient sa seconde maison. Pour les routiers indiens souvent éloignés de leur femme et enfants sur une longue période, la personnalisation de la carlingue les aide à se rappeler leur maison. Ils dessinent des images de dieux et de déesses, des stars de Bollywood et même des citations religieuses. Dans la majorité des cas, vous verrez aussi inscrits les mots « Horn Please » (klaxonnez s’il vous plaît) sur le côté du véhicule. Il s’agit de rappeler aux autres conducteurs l’utilisation du klaxon lors d’un dépassement. Une tradition qui, ici, aide à renforcer la sécurité sur la route. 

Pour tous ceux qui ne disposent pas d’une fibre artistique, des garages spécialisés en peinture de camion pullulent en Inde car le décorer s’avère plus important qu’il n’y paraît. 

Être beau, ça rapporte. Les chauffeurs indiens sont souvent à leur propre compte et proposent leurs services à des entreprises avec leur véhicule. Pour Shantanu Suman, réalisateur du documentaire Horn Please, interviewé par CNN Travel « un beau camion attire plus de contrats (…) imaginez que le camion est comme un panneau d’affichage en mouvement. Il voyage d’un bout à l’autre du pays, portant le message du chauffeur et du propriétaire du camion. En résumé, mieux vaut avoir bon goût afin de gagner des contrats. Un message qui pourrait inspirer les chauffeurs routiers français connus, en revanche, pour leur « légèreté décorative ».

(source:https://detours.canal.fr)

Oui… de véritables oeuvres d’art !!!

Rendez-vous au printemps prochain…

•29 mai 2021 • Un commentaire

Les deux fauconneaux nés à l’Université libre de Bruxelles (ULB) sont prêts à prendre leur envol d’ici quelques heures, a annoncé vendredi le Museum des Sciences naturelles, à l’initiative du projet “Faucons pour tous” qui permet d’observer leur nid grâce à une caméra postée à proximité.

Ils exercent actuellement leurs ailes avec vigueur et semblent regarder le ciel avec envie! Dans quelques heures, ils se jetteront dans le vide” du haut de la tour du bâtiment A sur le campus du Solbosch “et voleront pour la première fois”, s’enthousiasme l’institut dans un communiqué.

Les deux petits ont en effet bien grandi: en six semaines, ces poids-plumes de 35 grammes ont atteint un kilogramme. Ils ont également délaissé leur duvet blanc pour un plumage complet qui leur permettra de piquer à 400 km/h.

Les deux petits ont en effet bien grandi: en six semaines, ces poids-plumes de 35 grammes ont atteint un kilogramme. Ils ont également délaissé leur duvet blanc pour un plumage complet qui leur permettra de piquer à 400 km/h.

Depuis plusieurs jours, les fauconneaux sont de moins en moins nourris par leurs parents”, note le Museum. “C’est probablement une manière de les stimuler à l’envol et certainement un moyen de leur faire perdre du poids. Un bon rapport poids/longueur des ailes est en effet essentiel à un envol réussi.”

Dernières images à la caméra

Les curieux sont invités à découvrir la magie de ces premiers élans en se connectant sur le site www.fauconspelerins.be. “Dans quelques heures, il sera trop tard“, souligne l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. “Après avoir quitté leur nid, les fauconneaux n’y reviennent plus et les images des caméras seront donc interrompues.” Jusqu’au printemps prochain, toutefois, rassure l’institution.

Les fauconneaux restent néanmoins à proximité de leur nid durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ils doivent en effet s’exercer aux techniques de vol et de chasse et sont encore ponctuellement nourris par leurs parents dans l’intervalle. Ensuite, une nouvelle grande aventure s’ouvrira à eux: trouver un territoire. Les faucons pèlerins qui nichent en Belgique et dans les régions limitrophes restent généralement toute l’année dans le même fief. Les jeunes, quant à eux, se dispersent dans toutes les directions, à la recherche d’un territoire propre. Un voyage qui prend plusieurs années.

Belga – Photo : ULB

source: bx1.be

Des faucons pèlerins font de la téléréalité à Bruxelles ! - Please Surprise  Me!

Beau week-end à toutes et tous….

Pour illuminer cette grisaille…

•24 mai 2021 • Laisser un commentaire

… qui ne nous quitte pas malheureusement…

Une peinture pleine de soleil bien chaud, d’un artiste que j’apprécie :

Nicolas de Stael

Belle journée à vous….

 
%d blogueurs aiment cette page :