Où va-t-on ?….

Il y a effectivement de quoi s’inquiéter…

Marcel Sel, blogueur et chroniqueur, sort « Les secrets de Bart De Wever », un brûlot qui ne fera pas plaisir aux pontes nationalistes et à son président. Par Dirk Vanoverbeke (Le Soir)

« Les secrets de Bart De Wever » invitent à entrer dans le milieu flamingant et collaborationniste dans lequel le jeune Bart a grandi : son père Rik, membre du VMO – le Vlaamse Militante Orde – qui manifesta dès 1950 en faveur de l’amnistie des victimes de « la répression belge » et des collaborateurs condamnés ; son grand-père, collaborateur avéré, membre du VNV national-socialiste et antisémite. L’ouvrage décline aussi ses nombreuses fréquentations sulfureuses, ses discours d’exclusion et ceux de ses lieutenants de la N-VA.

Il traque les manipulations et les mensonges que le charismatique leader des nationalistes flamands met au service d’une stratégie politique qui fait froid dans le dos de l’auteur. Qui ne fait pas dans la dentelle lorsqu’il agite comme un épouvantail le risque que fait courir le chef de file de la N-VA aux francophones et aux Européens : «Bart De Wever est aujourd’hui en mesure de menacer l’élan postnationaliste d’une Union européenne démocrate. Le président de la N-VA n’est pas bien sûr pas la cause de la renaissance de ce néo- nationalisme qui progresse partout en Europe. Mais il en est aujourd’hui le mentor, l’exemple. Il n’est pas seulement un obstacle à la liberté et au développement culturel des Francophones de Flandre, voire de Bruxelles, il est aussi l’une des personnalités les plus menaçantes pour l’avenir de l’Union européenne. Et ses fréquentations font tout simplement peur. »

Marcel Sel anticipe déjà la réaction du « héros » de son ouvrage : « En Belgique, écrit-il en ouverture du premier chapitre, évoquer la moindre relation entre Bart De Wever et une organisation plus ou moins liée à l’extrême-droite porte un nom : la diabolisation. »

Son ouvrage, il le dédie à Els Ampe, la jeune chef de groupe des libéraux flamands au Parlement bruxellois. Le 11 juillet dernier, jour de la fête de la Communauté flamande, elle a interrompu le discours de Jan Peumans, le président nationaliste du Parlement flamand, en lui lâchant : « Vous salissez la réputation des Flamands avec votre nationalisme ! »

Marcel Sel constate qu’elle n’a pas été soutenue au Nord du pays. Et que les voix flamandes qui tentent aujourd’hui de s’opposer au nationalisme de la N-VA éprouvent de plus en plus de difficultés à faire percoler leurs messages au Nord du pays, tant le contre-feu est important. Et l’auteur de conclure son enquête sur les contradictions, raccourcis et mensonges de la N-VA par une supplique adressée à tous les démocrates : « Inquiétez-vous ! ». Chaque jour. Et Partout.

 

« Le nationalisme est toujours une impulsion opposée au principe même de nation. »

José Ortega

 



Publicités

~ par Arielle sur 9 juin 2011.

10 Réponses to “Où va-t-on ?….”

  1. Peut-étre simplement dans les gestes quotidiens …en respectant les autres…et en commençant par se respecter soi-même? Je crois en la valeur de l’éducation et de l’exemple même si ce n’est pas toujours facile…
    Bon…cela mériterait tout un débat !

  2. Arielle? tu n’avais pas vu le chat du rabbin?

  3. Si ce livre sert à nous expliquer le comportement, le contexte dans lequel a évolué ce Bart: alors il fait de la lumière sur les enjeux .
    Puissions-nous le lire le plus calmement possible et en songeant bien sûr que comprendre un phénomène pourrait nous aider à échapper au piège d’être condamnés à revivre l’Histoire des fanatismes et dictatures.
    S’il ne sert que de spectre, d »épovantail, de canalisation à nos peurs, nos frsutrations alors il attisera la haine,.Est-ce une arme à double tranchant.?
    Je voudrais qu’elle soit juste un moyen de pleine conscience et d’éducation à une réponse responsable. de tous
    Rêvé-je?
    Merci pour ce billet et les éréférences!

  4. La seule manière de faire quelque chose, c’est de Contacter des gens (FlamandTout le monde doit être au courant. Éteindre cet étincelle avant qu’il ne soit trop tard. Merci…

  5. J’avoue que je suis un peu perdue, à quand le retour aux urnes en Belgique ?

  6. Inquiétez-vous…indignez-vous…et après? Impliquez-vous, agissez!
    Faisons notre devoir de citoyen, même si ce n’est pas facile! Bonne soirée, Arielle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :