Heure folle…

C’est en 1884 que l’ingénieur écossais Sandford Fleming invente le système des fuseaux horaires en voulant homogénéiser les horaires des transports ferroviaires au Canada, pays très étendu. Il divise (de façon imaginaire bien sûr !) la surface de la Terre en 24 fuseaux horaires de longitude identique. Dans un fuseau, la même heure est appliquée partout. Le fuseau d’origine est celui qui comprend la ville de Greenwich. Nous changeons une première fois d’heure pendant la guerre de 1940, nous passons à l’heure allemande…

En 1973, le  » choc pétrolier « , ainsi appelé car le prix du pétrole est multiplié par quatre, fait augmenter le prix de l’électricité. Donc en 1975, le président Valéry Giscard d’Estaing décide que les montres seront avancées l’hiver d’une heure sur l’heure de Greenwich et de deux heures pendant l’été. Cette heure de soleil en plus le soir devait permettre de réduire l’utilisation d’électricité pour l’éclairage.  Dans les années 80, toute l’Europe s’est alignée sur cet horaire d’été ! Beaucoup jugent que cet changement horaire n’apporte plus grand chose : l’heure ne correspond plus au rythme solaire naturel, la période soumise à l’heure d’été dure en fait plus de 7 mois, et comprend ainsi la presque totalité du printemps, et plus d’un mois en automne, les deux changements d’heure annuels sont accusés de troubler le rythme de l’horloge biologique, en particulier chez les enfants (qui perdent une heure de sommeil lors du passage à l’heure d’été) et les animaux domestiques : le changement d’heure de la traite des vaches laitières les perturbe profondément et il s’ensuit toujours une baisse de production de lait et surtout du stress dont il est largement démontré qu’il altère la qualité du lait ! 

En plaçant les périodes de pointe de circulation automobile pendant la période la plus chaude de l’été, la pollution atmosphérique due aux automobiles est augmentée ( les pics d’ozone seraient plus élevés en été avec une circulation automobile et une activité industrielle qui commencent plus tôt et dégagent des polluants qui réagissent plus longtemps sous le soleil), la baisse de consommation d’éclairage pourrait être compensée par l’augmentation des besoins de chauffage…

Etc, etc…

La crise pétrolière des années 70, ( le prix du pétrole fut multiplié par 4 en quelques semaines suite à un embargo de la part de l’OPEP,  – je me souviens que nous ne pouvions pas rouler le dimanche -) , est-elle encore une motivation à ce changement d’horaire, le but étant de faire des économies d’énergie, celles-ci sont-elles réelles ?  On paie le carburant actuellement bien plus cher qu’à l’époque, et ce, sans rechigner aucunement…

Bref, pour ou contre ? Quelles sont les bonnes motivations, quels sont les mauvais effets ?

Moi… j’aime que la nuit n’arrive que vers 23 heures en juin…  😉  pour le reste, je suis sceptique….



Publicités

~ par Arielle sur 27 mars 2012.

4 Réponses to “Heure folle…”

  1. Que de considérations…pour une heure…moi aussi, je reste sceptique!
    Par contre ça ne me déplaît pas quand, l’été, la soirée peut se prolonger!
    Belle après-midi à toi…puisque le soleil est là!

  2. Ah bon ? Il faut être un ingénieur ( de préférence écossais) pour inventer  » l’heure d’été  » ou  » leurre d’été  » devrai je dire ?

  3. Merci Arielle et merci Philippe Geluck !!

  4. A qui profite ces moments diurne ou nocturne????? mais moi j’adore lorsque la journée va après 20 heures… Merci Arielle pour cette info sur le changement d’heure…

    bise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :