Amitié

Je n’ai pas vu l’émission « Dans les yeux d’Olivier » mais je partage l’avis de Nathalie Rheims,

 » Déjà, l’été dernier, j’avais suivi la série d’émissions Dans les yeux d’Olivier. Ce programme hebdomadaire, le jeudi soir, autour de 22 h 30 sur France 2, est passionnant. Un thème, une série de témoignages, des face-à-face entre des gens qui viennent raconter leur histoire, avec, pour recueillir leurs mots, Olivier Delacroix. Ce journaliste d’investigation qui a commencé sa carrière aux côtés de Christophe Dechavanne dans Ciel mon mardi. Il se dégage d’Olivier une douceur, une profondeur incroyables. Il a une façon bien à lui de poser ses questions, allant chercher la parole là où, bien souvent, les drames et les traumatismes de la vie l’ont emprisonnée. Alors, avec tact et délicatesse, il lève les verrous, sans pour autant tomber dans le sensationnel ou le voyeurisme. « 

La dernière émission parlait des réseaux sociaux… nous y sommes pour la plupart abonnés par l’un ou l’autre chemin…   😉

 » Ce jeudi, il était question des dangers des réseaux sociaux. Les témoignages m’ont confortée dans la peur qu’inspirent chez moi ces nouveaux outils de communication. Exister à travers les réseaux sociaux n’a pas que des inconvénients, j’en ai bien conscience.  » ….

…  « Les témoignages présentés jeudi par Olivier ont, cependant, de quoi faire frémir. On découvre comment ces réseaux de notre nouveau village global peuvent détruire des personnes au point qu’on se demande ce qui les a poussées à en faire partie, et parfois à y revenir après de cuisantes déconvenues. Toutes les facettes de ce miroir aux alouettes étaient représentées : la jeune fille dont un pirate avait volé la page, détruisant sa réputation ; la femme militaire piégée par un de ses collègues de l’armée ; la dame escroquée par un « brouteur » africain dont elle était tombée amoureuse ; le jeune homme qui se rend au premier rendez-vous d’une charmante jeune fille et tombe sur une bande de loubards armés à deux doigts de l’assassiner…« 

« On reste médusé devant ces situations qui semblent par ailleurs si banales, et on se demande si c’est vraiment le monde dans lequel il nous faut entrer. Nous sommes dans le vide complet. Rien à attendre de la justice ou de la police, totalement dépassées par le phénomène, par sa nouveauté. Rien à espérer non plus d’une aide amicale, car ce qui domine, pour celui à qui ce genre de mésaventure arrive, c’est la honte, la dépression, la peur du ridicule. Ce que révèlent les témoignages qu’Olivier a réussi à recueillir, c’est que leur vécu relève d’une nouvelle forme de criminalité, d’autant plus grave qu’elle ne dit pas son nom. Tous ceux qui parlaient jeudi finissaient par dire qu’ils avaient vécu un véritable viol et qu’ils ne parvenaient pas à s’en remettre, que cela les avait détruits, changés en profondeur. Est-ce cela qui nous attend, avec ces centaines d’amis virtuels, qu’on ne connaît pas et qui dévorent le temps que l’on pourrait consacrer aux vrais, qui sont, il faut le reconnaître, bien peu nombreux ?  »  (lu sur Le Point.fr, le 20 juillet 2013)

Il est clair que la prudence s’impose… le virtuel est sans aucun doute plus propice aux arnaques de tout genre que le monde réel où déjà on doit se méfier de tout !!!

chat_227.gif (592×32)

~ par Arielle sur 20 juillet 2013.

Une Réponse to “Amitié”

  1. Je n’ai plus la télé et donc je ne connais pas cette émission.
    Concernant les réseaux sociaux, c’est vrai qu’il faut faire attention, mais il y a aussi de très belles surprises

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :