Tomber / pleuvoir des hallebardes / des cordes

Résultat de recherche d'images pour "pluie"

Signification : Pleuvoir très fort, à verse.

Origine : 

Cette expression est citée par Furetière à la fin du XVIIe siècle.

Pour ceux qui auraient oublié leur Histoire de France entre le XVe et le XVIIe siècle, une hallebarde est une sorte de longue lance munie à son extrémité d’un fer tranchant et pointu et de deux fers latéraux, l’un en forme de croissant, l’autre en pointe (Lien externe).

Alors, bien sûr, il est aisé de faire la comparaison entre la lance pénétrante et ces grosses gouttes de pluie glaciale qui ‘transpercent’ atrocement le péquin moyen qui traîne dehors sous l’orage.
Mais les choses ne sont toujours aussi simples qu’elles le paraissent !

Résultat de recherche d'images pour "tomber des hallebardes"

Selon Gaston Esnault, en effet, depuis le milieu du XVIe siècle, le mot argotique ‘lance’ désignait de l’eau puis, par extension, de l’eau de pluie. Le verbe ‘lancequiner’, apparu plus tard, avait d’ailleurs le sens de ‘pleuvoir’.
Ce serait donc par simple substitution de quasi-synonymes que les hallebardes auraient remplacé les lances en y ajoutant une petite touche vieillotte, les premières étant, au moment de l’apparition de l’expression, en voie de disparition en tant qu’armes utilisées sur les champs de bataille.

Résultat de recherche d'images pour "il pleut des cordes"
Pour ce qui est des ‘cordes’, qui tombent autant que les hallebardes, elles viennent simplement de la comparaison avec des cordes de ces traits que l’on observe lorsqu’une pluie tombe dru (cette comparaison étant également possible avec des lances – voir la citation de Victor Hugo dans les exemples).

Exemple

« (…) il lansquine, il pleut, vieille figure frappante, qui porte en quelque sorte sa date avec elle, qui assimile les longues lignes obliques de la pluie aux piques épaisses et penchées des lansquenets, et qui fait tenir dans un seul mot la métonymie populaire : il pleut des hallebardes. »
Victor Hugo – Les misérables

« Un jour, c’était peut-être novembre, octobre, je me rappelle qu’il avait plu des cordes. »
François Nourissier – Le maître de maison

 

Mais ce n’est pas le cas aujourd’hui… il fait un soleil éclatant et un froid de canard….

Résultat de recherche d'images pour "soleil et froid"

chat_227.gif (592×32)

Publicités

~ par Arielle sur 19 janvier 2017.

2 Réponses to “Tomber / pleuvoir des hallebardes / des cordes”

  1. Les anglais eux disent qu’il pleut des chats et des chiens, là ça parait moins logique.( It’s rain cats and dogs)
    bonne fin de journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :