« Chauffe Marcel »…

Résultat de recherche d'images pour "marcel azzola"

Signification : 

Vas-y !
Invite à donner le meilleur de soi, se dépasser

Origine :

On sait que ‘chauffer’, au sens propre, c’est élever la température de quelque chose. Au sens figuré, c’est aussi faire monter une autre forme de température qu’est l’ambiance d’une fête ou d’un spectacle.
C’est du milieu de la musique de rock et de jazz au début des années 60 que ‘chauffer’ a d’abord signifié s’échauffer, se préparer pour donner le meilleur de soi. Puis, au cours de la représentation, des « chauffe ! » fusaient entre les musiciens pour faire monter l’intensité du spectacle et la ‘température’ de la salle.

Ensuite, si on vous demande d’énumérer les noms de quelques accordéonistes français connus, vous allez probablement citer au minimum André Verchuren, Aimable, Yvette Horner et Marcel Azzola.
Au passage, notez bien sur un papier le prénom du dernier, il va bientôt servir !

Maintenant, c’est là que ça se corse pour connaître l’origine exacte de l’expression, car les sources divergent.
Mais si les informations sont fiables et qu’on s’en tient à l’ordre chronologique, le doute n’est normalement plus permis.

Selon Claude Duneton, c’est entre 1960 et 1964, que le duo d’humoristes Dupont et Pondu a été vu à la télé dans un sketch où l’un des comiques adresse à l’autre des « chauffe Marcel ! » alors qu’il joue de l’accordéon, probablement par allusion à Marcel Azzola, musicien très célèbre à l’époque.

Ensuite, en 1966, les Charlots ont enregistré la chanson « je dis n’importe quoi je fais tout ce qu’on me dit » également intitulée « chauffe Marcel », chanson qui aurait contribué à rendre l’expression célèbre.

Mais si l’on se fie à ce que raconte Marcel Azzola lui-même, l’origine ne serait pas là.
En effet, si vous connaissez un peu l’oeuvre de Jacques Brel, vous savez que dans sa chanson ‘Vesoul’, on trouve plusieurs fois notre expression (Lien externe), et que la musique d’accompagnement originale est jouée à l’accordéon. Or, quel accordéoniste a enregistré cette chanson avec Brel ? Je vous laisse deviner avant de passer à la ligne suivante.

Marcel Azzola lui-même indique que, dans la première prise à l’enregistrement de ‘Vesoul’, le ‘chauffe Marcel’ n’était pas dit par Brel. Mais comme ce dernier voulait que son accompagnateur produise une musique dynamique, enlevée, une volée de notes pour accompagner ses paroles, il aurait, de manière non préméditée ajouté ces paroles qui feront alors définitivement partie de la chanson.

Résultat de recherche d'images pour "marcel azzola"
Le seul hic de cette histoire, c’est que l’enregistrement de ‘Vesoul’ a eu lieu en 1968 donc postérieurement au moins à la chanson des Charlots si jamais on doute de l’origine liée au sketch des Dupont et Pondu.
Alors ?
Alors peut-être simplement que Brel, connaissant le sketch des Dupont et Pondu ou bien la chanson des Charlots, ou tout simplement l’expression, l’aurait casée à bon escient au milieu de ses paroles, vu le prénom de son accompagnateur.

Quoi qu’il en soit, ce chauffe Marcel est vite devenu, hors de la musique, une invite à se lancer avec ardeur dans une action.

(source : expressio.fr)

 

Publicités

~ par Arielle sur 12 février 2018.

Une Réponse to “« Chauffe Marcel »…”

  1. pour moi chauffe Marcel, vient de l’linventure du fer à friser Marcel
    j avais fait un billet la dessus
    si tu v eux le lire, attention ya plusieurs pages, pas longues, mais faut cliker sur page 1,2, et 3

    ton article est interessant,

    https://aeschne.wordpress.com/2017/01/07/marcel-grateau/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :