Honteux….

Doan Bui
© Copyright 2018, L’Obs
 

BILLET. Dans « Les Terriens du Dimanche », le polémiste est reparti sur son obsession des prénoms, en s’en prenant à la chroniqueuse Hapsatou Sy qui aurait mieux fait, selon lui, de s’appeler Corinne. Le coup de gueule de notre journaliste Doan Bui.

Ça fait longtemps qu’il nous bassine avec cette histoire de prénoms, Éric Zemmour. Ça fait longtemps que ça me rend dingue. Je sais, ce serait plus sain d’ignorer ses saillies avec mépris, mais je n’y parviens pas. Ce week-end lors de l’émission « les Terriens du dimanche », animée par Thierry Ardisson, Zemmour s’en est pris à la chroniqueuse Hapsatou Sy à cause de son prénom.

« Vous devriez vous appeler Corinne, ça vous irait bien ».

« Votre mère a eu tort de vous appeler comme ça ».

Cela, c’est ce qu’on entend sur l’extrait. Sur Twitter,  Hapsatou Sy a dit vouloir porter plainte et avoir hésité à quitter l’émission d’Ardisson, après « avoir reçu des insultes graves sur le plateau »: la séquence n’a en effet pas été diffusée dans son intégralité. Selon « le Parisien », le polémiste aurait rajouté : « Vous n’êtes pas une enfant de la République, votre prénom est une insulte à la France ». Sur LCI, le polémiste a encore enfoncé le clou.

« Je trouve violent les gens qui donnent à leurs enfants des prénoms qui sont étrangers à l’histoire de France ».

Je savais bien qu’il eût fallu faire la sourde oreille face à cette énième polémique. Ne rien lire, ne rien écouter. Mais c’était trop tard. La vieille colère est remontée. Non seulement parce que mon prénom est « étranger à l’histoire de la France », mais en plus parce que j’ai aggravé mon cas : j’ai décidé de donner des prénoms vietnamiens à mes filles, qui sont eurasiennes.

« Ce n’était pas nous »

Choisir un prénom dans un couple, c’est toujours compliqué, mais dans un couple mixte, c’est encore plus délicat : ça fait remonter plein de questionnements sur son identité et ce qu’on souhaite transmettre à sa progéniture. Pour les enfants d’immigrés de la deuxième génération, qui, comme moi, ont grandi au milieu de Marie et de Stéphane blondinets, c’est compliqué, aussi, le rapport à son propre prénom. Surtout, quand, plus jeune, il vous est arrivé de penser (presque) comme Éric Zemmour, bref, de regretter de ne pas vous appeler par Marie et Stéphane, parce que vous aviez tellement envie de ressembler à vos camarades blonds aux yeux bleus et que vous vouliez toute la panoplie du « Français de souche ». Plus tard, vous auriez honte d’avoir eu honte, vous réaliseriez la violence d’avoir pu ressentir ça -détester son prénom et vouloir en changer. Mais ça, ça viendrait plus tard.

Donc, mes parents ne m’ont pas donné de prénom français. Nous sommes cinq dans la famille. Pour les enfants numéro 2 et numéro 3, ils ont eu des regrets. En deuxième prénom, en plus du prénom vietnamien, ils ont rajouté un prénom français à l’état civil. Une résurgence de cette peur atavique d’être renvoyés, cette idée que ça pouvait être utile, un prénom de camouflage si le FN venait à trop grimper dans les sondages. Ma sœur et mon frère s’appellent donc Maud et Bruno sur leurs passeports, en plus de leurs prénoms vietnamiens. Autant dire que nous n’avons JAMAIS utilisé ces prénoms. Nous en blaguions, nous trouvions ça ridicule, ce n’était pas nous. Pour mes sœurs, numéro 4 et numéro 5, les parents ont laissé tomber l’idée des prénoms français.

Quand il a fallu choisir un prénom pour ma fille aînée, le choix s’est à nouveau posé. Fallait-il lui imposer un prénom vietnamien qui serait plus difficile à prononcer et à retenir qu’un prénom français ? Nous en avons discuté longuement avec le papa. Je tenais à ce qu’elle eût un prénom vietnamien, craignant confusément que mon identité ne disparût par pertes et profits. Nous avons donc cherché des mois un prénom vietnamien pas trop difficile à prononcer. Je n’ai pas voulu lui donner un prénom français en deuxième prénom, le papa non plus. Je craignais que par facilité, une partie de mon entourage n’en vînt à l’utiliser, ignorant le beau prénom que je lui avais trouvé, bref cet héritage que je tenais à lui léguer.

La petite musique zemmourienne

Et puis un de mes copains, d’origine vietnamienne, a été pris des mêmes doutes car il attendait son premier enfant, et qu’il est lui aussi dans un couple mixte. Lui-même n’utilise plus que son prénom français dans son milieu professionnel, Olivier (prénom que je n’utilise jamais quand je lui parle). Il dit que ça lui facilite la vie.

« Tu ne peux pas faire porter une telle responsabilité à tes enfants. Tu sais bien qu’en France, ça sera toujours plus facile pour un Louis ou une Marie. »

J’ai alors douté à nouveau. C’était peut-être de l’égoïsme de ma part, un prénom vietnamien serait peut-être un fardeau dans un pays où un Éric Zemmour peut claironner partout qu’un « vrai » Français doit porter un prénom de « souche ».

A l’époque j’étais enceinte de ma deuxième fille. Nicolas Sarkozy venait d’être élu, on était en plein débat sur l’identité nationale, j’avais traversé neuf mois kafkaïens à refaire ma carte d’identité, où l’on m’avait demandé de produire un certificat de nationalité française, bref de prouver que j’étais française.

« Vous parlez français ? »

« Vous avez une carte de séjour ? »

Je me souviens encore de l’humiliation et de la stupéfaction d’être passée de l’autre côté de la barrière.  Moi qui m’étais sentie toujours française, on me disait : eh bien, non, tu n’es pas aussi française que tu le pensais.

Bref, lorsque j’ai accouché, j’ai été prise de panique quand l’officier d’Etat civil est passé dans la chambre de la maternité. Je me suis dit qu’il lui fallait un prénom français « au cas où ». J’ai choisi Ariane, à cause du labyrinthe, du fil, bref, de la transmission, parce qu' »Ariane », ne transmettait rien pour nous… Bien sûr, nous n’avons jamais utilisé ce prénom. Quand ma fille a appris, je ne sais plus trop comment, qu’elle avait ce deuxième prénom, elle m’a dit: « Je veux que tu m’appelles Ariane maintenant ». Cela m’a transpercé le cœur. Je lui ai expliqué que lorsqu’elle serait majeure, si elle souhaitait, elle pourrait s’appeler Ariane et oublier son prénom vietnamien. Elle avait 4 ans, elle a vite oublié cette lubie. J’ai alors regretté d’avoir rajouté ce prénom qui ne voulait rien dire pour moi. Qui ne traduisait que la peur, la honte, et le fait qu’une partie de moi avait été influencée par la petite musique zemmourienne.

Je me sens pleinement française avec mon prénom qui ne vient pas de l’Histoire de France. Quant à mes filles, elles vont très bien, merci. Leurs prénoms ne les a jamais gênées : elles ont grandi avec des enfants qui avaient des prénoms qui n’avaient pas grand chose à voir avec le calendrier des Saints.  Alors, de grâce, Éric Zemmour : lâchez nous la grappe avec nos prénoms.

 

Image associée

Image associée

 

Ce Zemmour est immonde…. et malheureusement, on laisse trop la parole à ce genre d’individus… les médias sont complices de cette tendance à donner la parole aux racistes, qui la prennent de plus en plus sans aucune gêne !

Résultat de recherche d'images pour "calendrier des prénoms 2018"

 

 

 

Publicités

~ par Arielle sur 19 septembre 2018.

4 Réponses to “Honteux….”

  1. Merci pour ta réponse Arielle 🙂
    C’est ce que j’ai écrit concernant Monsieur Zemmour, il ne faut certainement pas se laisser faire, et bien des fois je lui dirais que je ne suis pas d’accord avec lui comme tu le soulignes justement. En effet, comme le dit très justement Jan Barthès dans son émission sur la 10 je regarde assez souvent, avec humour tout en critiquant sur son plateau il a écrit plusieurs livres et finalement Zemmour, ne doit se faire aucune pub pour la promotion et ceci grâce à qui ? Aux médias.
    Je n’aime pas les extrémistes, comme ces personnes qui veulent nous envahir par la violence, il s’agit de Dae**
    Quant aux Français, j’ai un jour écrit un poème où j’ai écrit que j’avais honte d’appartenir à la race blanche, ceci d’une autre manière, pour tout ce que nous avons fait depuis que celle-ci existe, c’est à dire, coloniser, tuer, et cie avec l’appui de l’église Catholique dans ses extrêmes au nom du pouvoir. Quant à la France, elle fait partie comme la Belgique de cette colonisation honteuse dans d’autres pays, ou terres pour s’approprier celles-ci au nom du pouvoir. Ici nous nous intéressons beaucoup aux émigrations depuis la nuit des temps et comment, l’origine de l’homo Sapiens qui a émigré vers d’autres zones de la terre.
    Zemmour s’intéresse à la France et à son histoire et il a pris le parti d’y rester fermement. Il n’est pas non plus Français d’origine. Il a le droit de penser tout ce qu’il dit. Nous ne sommes pas obligés d’être d’accord avec lui. Lorsqu’il parle des femmes je sais qu’il est macho. Bien souvent, je me demande pourquoi ?
    Merci pour cet échange respectueux et de m’avoir lue. 🙂
    Amicalement. Geneviève

    Aimé par 1 personne

  2. Comment cet individu est-il encore invité sur les plateaux TV?
    Le scandale fait de l’audience! Triste constat!

    Aimé par 1 personne

  3. Il serait bien aussi d’essayer de comprendre Monsieur Zemmour. En tant que Belge, et nullement Française, mais habitant ce pays, je comprends sa nostalgie et surtout son attachement à cette France qu’il garde chère dans son coeur. Il a le droit de penser tous ce qu’il veut. Comme vous avez le droit d’appeler vos enfants comme vous le souhaitez. Mon père était Néerlandais issus du Nord soit de la Frise. Il a voulu me donner le nom de
    Tjitske usuel dans cette partie de ce pays qui prône l’indépendance. Ajouté à cela un nom de famille heureusement assez bilingue pour la Belgique, déjà pénible. Maman, a dit non en pensant à mon avenir, et a proposé Geneviève ce qui était son prénom. La tradition voulait que le garçon ou la fille porte le prénom du père ou de la mère, de la grand-mère, du grand-père. C’est de cela que Mr Zemmour souhaite parler. Personnellement je suis heureuse d’avoir hérité du prénom de Geneviève, ouf ! Ma petite-fille est issue d’un papa Marocain et le prénom de Sarah a été écrit de manière Judéo-Chrétienne avec l’accord des parents. Il existe bien d’autres orthographe.
    Il dit ce à quoi il croit, profondément et défend ses idées. Ce qui est parfois contraire aux miennes aussi. Mais j’essaie de comprendre ce qu’il veut dire, sans pour autant vouloir absolument le traiter de raciste et cie….Pffff !!!
    Comme vous, moi, ce dont nous avons totalement le droit. 🙂 Au lieu de l’envoyer paître s’il était devant moi, je lui poserais les questions que j’ai entendues.
    Ces interventions font le bonheur des médias, de la télévision, des journalistes, youpee et d’une dame qui prend la mouche, au lieu de tourner cela à l’humour et de répondre. « Très bien, je suis Français et suis contente comme vous d’avoir MON prénom » avec un beau sourire. 🙂

    Je ne ferai pas un article chez moi à ce sujet, juste pour faire plaisir aux médias.

    Aimé par 1 personne

    • Je ne pense pas faire plaisir aux médias ou à qui que ce soit, je me contente de rapporter un fait coutumier à ce raciste qui prend plaisir lui, à rabaisser et humilier toute personne qui ne correspond pas à sa chère France, par le prénom, la couleur ou la culture !
      Les étrangers ne peuvent venir en France avec leur culture…. les français se sont-ils gênés d’importer la leur en Afrique ????
      Quant à la dame qui prend la mouche… doit-on vraiment se laisser insulter sans réagir ???
      Non !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :