Désolation

pour ne pas dire autre chose !

Comment appeler ces actes de destruction de patrimoines de l’Unesco effectués au Mali actuellement comme en Afghanistan en 2001 avec la destruction des Bouddhas ?

 » Située à la lisière du Sahara à un millier de km au nord de Bamako, Tombouctou, surnommée « la cité des 333 saints » ou plus banalement « la perle du désert », est inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1988. Fondée entre le XIe et le XIIe siècle, selon les documents, par des tribus touareg, la ville a été un grand centre intellectuel de l’islam et une ancienne cité marchande prospère des caravanes.

Ses trois grandes mosquées, mais surtout des dizaines de milliers de manuscrits -dont certains datent de l’ère pré-islamique- témoignent de cette splendeur passée et de son âge d’or au XVIe siècle. Outre les mosquées, le site classé compte « 16 cimetières et mausolées qui étaient des composantes essentielles du système religieux dans la mesure où, selon la croyance populaire, ils étaient le rempart qui protégeait la ville de tous les dangers », indique l’UNESCO sur son site internet. »

Lire l’article complet sur L’Express :

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/mali-un-mausolee-profane-par-aqmi-a-tombouctou_1111708.html

« Après avoir pris Tombouctou (dans le nord du Mali) lundi 2 avril, les rebelles touaregs ont instauré la charia dans la cité historique. Selon des témoins, des responsables d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) se seraient également installés dans la ville.

« Tombouctou a passé sa première nuit sous la charia (loi islamique), tout est calme dans la ville ». Tel est le constat dressé mardi 3 avril au matin par Saliou Thiam, un habitant de la cité malienne. Située à la lisière du Sahara, la « perle du désert », est tombée lundi aux mains des islamistes.

Mohamed Ag Najim, le chef d’état-major du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) et ses hommes sont entrés dimanche 1er avril à Tombouctou, totalement désertée par l’armée malienne. Le jour suivant, c’était le tour d’un autre groupe rebelle, les islamistes de Ansar dine, avec à leur tête Iyad Ag Ghali, de fouler le sol de la ville qui fut longtemps un grand centre intellectuel de l’islam et une cité florissante. »
Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Mali : Tombouctou, « la perle du désert » aux mains des islamistes | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique

La 'perle du désert' est tombé aux mains des islamistes radicaux.

Publicités

~ par Arielle sur 6 mai 2012.

Une Réponse to “Désolation”

  1. Il y a beaucoup à faire pour promouvoir la tolérance, la fraternité et la solidarité! Sans ces valeurs, chacun serait une bête sauvage embusquée sous un masque humain!
    Bonne semaine, Arielle! Il fait bien froid à Bruxelles!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :