Quelques minutes dans la peau d’un SDF !

… édifiant !

Une caméra GoPro fixée sur la tête, un SDF déambule dans les rues de New York. Les réactions des passants offrent pour le coup « un foutu regard sur nous-même » et un clip au groupe folk Gambles.

 

 

Son album Trust (lire la critique) était sans aucun doute l’un de nos gros coups de coeur folk de l’an dernier. Et quand Matthew Daniel Siskin décide de faire appel au vidéaste Joe Wellner pour illustrer le premier single de son EP à venir, You Won’t Remind It, il pense directement à le faire vivre au travers des yeux d’un sans-abri. C’est qu’à force de le croiser dans les rues de New York, le folkeux à l’histoire chargée a tissé de solides liens avec Chris, le sans domicile fixe qu’on suit au fur et à mesure du clip. Le résultat est touchant et profondément révélateur de la nature humaine: on passe, sans transition, des gens au grand coeur à ceux qui détournent le regard sans lui accorder une seconde d’attention.

Cerise sur le gâteau: tous les bénéfices récoltés par la vente du EP I Can’t Keep Still When It Comes To You seront reversés à l’association caritative The Bowery Mission, qui oeuvre au profit… des SDF new-yorkais. (source : LeVif Focus)

 Même si on ne donne pas toujours un petit sou, au moins un regard quand même…

chat_227.gif (592×32)

 

Publicités

~ par Arielle sur 23 avril 2014.

5 Réponses to “Quelques minutes dans la peau d’un SDF !”

  1. Un commentaire sur Agoravox “Il faut tout de même savoir que si effectivement par exemple à Namur les sdf augmentent, ce sont surtout des gens des pays de l’est comme on dit, difficile de savoir qui est sdf uniquement à cause du système social Belge…..”

    Que pensez-vous de cette réaction ?

    Lire la suite ici http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-suite-argumentee-de-l-attentat-151116?pn=1000#forum4010909

    J'aime

  2. Je suis de l’avis de Pooky, l’indifférence est pour tous, pour les personnes âgées qui montent ds le bus, pour les femmes enceintes jusqu’au nez et qui sont obligées de réclamer une place assise aux personnes qui regardent par la fenêtre pour « ne pas voir », alors les SDF tu penses bien !
    Ces valeurs disparaissent au profit de soi, mais les situations ont parfois de drôles de retournements ! Oui c’est moche, aussi : restons vigilents pour ne pas les perdre !

    J'aime

  3. Hey, ça fesse (en bon québécois!)

    J'aime

  4. oui, un regard pour les reconnaitre. Mais soyons francs : qui regarde encore qui aujourd’hui? on passe, hypnotisés par nos portables ou fixant un point pour éviter le regard des autres, celui qui nous obligerait à les envisager, les « rencontrer »…

    J'aime

    • C’est ça qui est terrible, cette indifférence totale à tout !!! Avant on se parlait dans le tram ou le bus, on disait bonjour dans la rue, on s’entraidait entre voisins… bref, tout a fort changé !!! Et faire semblant de ne pas voir un SDF… quelle horrible indifférence !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :