La danse de Saint-Guy

 

La chorée de Sydenham (ou, abusivement, de Huntington)
Origine :

Ceci est plus une appelation qu’une expression.
Et si les expressions françaises peuvent souvent donner lieu à des dérives humoristiques, ce n’est pas le cas de celle-ci qui correspond à une maladie nerveuse touchant les enfants (chorée de Sydenham) ou les adultes (chorée de Huntington) et qui se manifeste, entre autres, par des mouvements brusques, désordonnés et incontrôlables, surtout dans les membres.


Au Moyen-Âge, les malades atteint de chorée était souvent considérés comme possédés par le démon et brûlés vifs.
Mais pourquoi avoir appelé cette maladie la danse de saint Guy ?

Son histoire exacte n’est pas vraiment connue, mais une légende dit que Vitus (équivalent latin de Guy), né en Sicile, fut martyrisé d’abord à 12 ans dans son pays par son gouverneur, Valérien, parce qu’il refusait d’adorer les idoles.
Provoquant des guérisons miraculeuses, il fut ensuite amené devant l’empereur Dioclétien qui lui fit subir diverses choses peu agréables qui ont finalement abouti à son décès.

C’est au IXe siècle, parce qu’il se produisit des miracles au cours du transfert des reliques de saint Guy de Saint-Denis, en France, vers la Saxe, que le culte de saint Guy, protecteur des épileptiques et des malades atteints de chorée, se développa.
Bizarrement, ces malades souffraient de troubles variés s’amplifiant à l’approche de la fête de la saint Guy, et ils se rendaient alors en pélérinage dans l’une ou l’autre église qui lui était consacrée pour y danser afin, en théorie, de se libérer de leurs angoisses et de leur mal.

 

Et c’est la Fête de la Musique aujourd’hui…. dansez maintenant !!!

chat_227.gif (592×32)

Publicités

~ par Arielle sur 21 juin 2015.

3 Réponses to “La danse de Saint-Guy”

  1. en ce jour oublions nos maladies, fêtons nos papas, la fête de la musique, l’été

  2. maman a eu cette maladie quand elle avait 10 ans

    • Tu vois, je ne savais pas que c’était une maladie… et en fait, quand j’étais gamine, on employait facilement cette expression pour se moquer de quelqu’un qui marchait bizarrement par exemple…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :